Discours de Frédéric Ruitton Allinieu

Maurice Ruitton

Chevalier de la Légion d'Honneur

1 chevalier legion d honneur vdl

Discours de Frédéric Ruitton Allinieu

Papa,

Nous sommes tous réunis autour de toi ce 29 Juin 2016, afin de partager avec toi la joie que tu peux ressentir en recevant cette distinction honorifique que représente la Légion d'Honneur.

Tu es le premier membre de la famille RUITTON à recevoir le titre de Chevalier de l'Ordre National de la Légion d'Honneur, et tu rejoins aussi l'oncle Jean-Baptiste PIGNOT, le parrain de Maman.

Cette distinction, je pense que tu la dois au soutien de tes amis fidèles que tu as su conserver tout au long de ces années dans le cercle des Anciens Combattants, et notamment de l'UMAC (Union des Mutilés et Anciens Combattants).

C'est effectivement au titre de la Défense que cette médaille t'es décernée.

Tu appartiens à cette grande famille du Monde Combattant, et tu as su tout au long de ta vie être attentionné vis-à-vis de tes soeurs et frères d'armes.

Et ce pendant la guerre, mais aussi et surtout après celle-ci, dans l'esprit d'un devoir de mémoire.

Comme beaucoup de personnes nées dans la première partie du XXème siècle, tu as côtoyé et écouté nos Anciens de 14-18. Cette guerre devait être la Der des Ders. Malheureusement, le second conflit mondial a éclaté et tu es devenu un combattant de la 1ère Armée Française placée sous les ordres du Général de LATTRE de TASSIGNY.

Tu as ainsi appartenu au 6éme RIC, Régiment d'Infanterie Coloniale, au sein de la 9éme DIC, Division d'Infanterie Coloniale.

Tu es resté vague sur certains points quand il fallait évoquer cette guerre.

D'une manière générale, tu savais raconter les histoires à un enfant, celles qu'on pouvait lire, celles que tu enjolivais, et celles qu'il fallait…

C'est ainsi que 2 faits sont restées gravées dans ma mémoire:

Le 14 Novembre 1944, tu subissais le baptême du feu à ECOT dans le DOUBS. Tu as su amoindrir la rudesse des combats car tu en as su en faire une histoire drôle en racontant comment tu t'étais retrouvé à plat ventre couvert de boue. Toi si soigneux, et si soucieux des détails vestimentaires comme le pli du pantalon et l'alignement de la cravate...

Le 20 Janvier 1945, le passage de la DOLLER entre BOURTZWILLER et MULHOUSE t'a profondément marqué, car vous aviez été des cibles privilégiées avec ton cher Adjudant-Chef SAMARCELLI. Votre action est mentionnée dans l'ouvrage du Général de LATTRE de TASSIGNY: «Histoire de la Première Armée Française». Pour ce fait, tu as reçu la Croix de guerre avec étoile de bronze (Citation du 20 Janvier 1945). Et tous les 20 Janvier nous nous sommes téléphonés pour que tu reparles de cet épisode.

Par chance, tu as laissé des écrits. Et c'est ainsi que j'ai pu retrouver quelques notes et anecdotes, et découvrir des pages de ton histoire, jusqu'à présent ébauchées:

– Septembre 1939: 18 ans. Ajournement pour raison de santé, alors que tu envisageais d'incorporer le 35ème RA (Régiment d'aviation) de LYON-BRON, et début dans la vie active dans l'entreprise NEYRPIC.

– 11 Novembre 1941: Incorporation au Chantier de Jeunesse au sein du Groupement N°7 «Le Fier» à RUMILLY.

– Mai 1942: Période de 15 jours dans la Marine Nationale à bord du croiseur «La Marseillaise» à TOULON, sabordé plus tard le 27 Novembre 1942.

– Une frayeur à CHALONS-sur-SAÔNE, point de passage de la ligne de démarcation lors d'un aller-retour dans la famille de BEAUNE avec un contrôle dans le train auquel tu arrives à te soustraire accroupi derrière la foule du wagon.

– 1943: Inaptitude pour le STO, ce qui te permet de rester sur GRENOBLE et d'intégrer la Défense Passive et d'observer ainsi le monde qui t'entoure.

– Garde-voie sur la rotonde SNCF en 1943.

– Formation et participation active au sein de la Croix-Rouge en 1944

– Libération de GRENOBLE en Août 1944 et engagement volontaire le 18 Septembre 1944, formation puis affectation au 6éme RTS, Régiment de Tirailleurs Sénégalais, puis 6ème RIC, dirigé par le Colonel SALAN.

Dans les rues de grenoble le 22 aout 1944

La libération dans les rues de Grenoble le 22 Août 1944

– Tu t'es retrouvé au 2ème Bureau pour du renseignement militaire, puis sur le terrain à plusieurs reprises avec la 4ème section de la CHR (Compagnie Hors Rang): poche de COLMAR, surveillance du RHIN. Puis cela a été une mutation à la 2ème section de l'Etat-Major: renseignements sur le RHIN, progression à travers la Forêt Noire jusqu'à OWINGEN sur le Lac de CONSTANCE, et dernière opération de «nettoyage» le 5 Mai.

– Capitulation de l'Allemagne le 8 Mai.

– Fusion des 2ème et 5éme Bureaux. Participation à la mise en place d'un Gouvernement militaire à TROSSINGEN et faisant fonction de Gouverneur.

– Départ le 27 Juillet pour le Tyrol autrichien au 80éme RI, toujours pour le PC et le 2ème Bureau...

– Première permission en Septembre 1945 et démobilisation en Décembre 1945.

Sauf erreur de ma part, tu es devenu membre de l'UMAC en Février 1946.

Pour éclairer tes invités, cette association a été fondée le 20 Octobre 1917 par des Anciens Combattants réformés en raison de leurs blessures contractées sur les champs de bataille. Elle a évolué depuis près de un siècle avec différentes sections départementales.

Je n'oublierai pas non plus ton attachement à l'Association Rhin et Danube, amicale des Anciens de la 1ère Armée Française, fondée en 1945, et dont tu as été le dernier Président de la Section de Grenoble jusqu'à sa dissolution.

Je peux mentionner également ta participation à la Réserve et à la PMS, Préparation Militaire Supérieure.

Alors Papa, je t'ai toujours connu appliqué et impliqué avec sérieux dans toutes tes actions, que ce soit dans ton métier ou tous les domaines de vie associative dans lesquels tu t'es engagé.

J'entends encore le crépitement de ta machine à écrire lorsque j'étais enfant et que tu étais présent à la maison. Le temps est passé et il t'a fallu un ordinateur à 80 ans pour continuer à écrire, faute de bobine d'encre… nouvelles technologies obligent!

Tu as été Secrétaire Général de l'UMAC, et à ce titre, impliqué dans un travail colossal de correspondances, de constitution de dossiers, de préparatifs d'assemblées générales, de congrès départementaux, de manifestations et de cérémonies.

Maman ne me contre-dira pas pour ton côté altruiste et ton engagement depuis toujours pour les autres.

Nous pouvons tous nous accorder pour dire que la rigueur de ton travail était accompagnée d'un humour et d'une diplomatie qui t'ont toujours caractérisé et fait apprécié partout où tu es passé.

Je vais saluer ici le soutien actif de Carole et Nathalie, dont j'ai souvent entendu parlé, et de toutes les personnes qui ont oeuvré et agi pour que la Mémoire de l'Histoire perdure.

Nous sommes tous heureux pour toi et émus ce jour, pour cette reconnaissance de ton mérite.

Et je pense que l'on peut encore te témoigner notre attachement en te renouvelant toutes nos félicitations pour cette Légion d'Honneur.

SAINT-GENIX sur GUIERS, le 29 Juin 2016

Barre vert prom haies

Commémoration de la libération de Grenoble le 22 août 1944

70 ème anniversaire de la libération de Grenoble 22 Aout 2014

0 0 logo 70 ans 1947

 

A l'occasion du 70e anniversaire de la libération de Grenoble, un camp militaire US a été reconstitué dans le parc Paul-Mistral Ce camp fut installé par l'association "Mémoire de la Libération Dauphinoise".

http://www.dailymotion.com/video/x247rp1_un-camp-americain-parc-paul-mistral_news

ISERE SUD Grenoble : un camp militaire américain dans le parc Paul-Mistral

Clic sur le logo DL ci dessous pour lire l'article

Logo le dauphine libere 1

http://www.ledauphine.com/isere-sud/2014/08/21/grenoble-un-camp-militaire-americain-dans-le-parc-paul-mistral

Ajouter un commentaire
Code incorrect ! Essayez à nouveau

Date de dernière mise à jour : 2016-07-21