Tétrapodes accropodes boucliers des littoraux

 

Tétrapodes et accropodes, boucliers des littoraux

Article draft du 31 Juillet 2017

Colette ALLIBERT

 

Site internet de APHID

http://www.aphid.fr/

 

 Clic sur le texte ci dessous pour lire la page 13 avec le zoom

0 cover aphid n 14 oct 2017 sogreah tetrapode

---------------------------------------------------------------------------------------------------Site

L’érosion des côtes sédimentaires sableuses par la houle affecte maints littoraux. Depuis des siècles, digues et épis sont édifiés pour s’opposer au recul de portions limitées de rivages, en particulier pour aménager des ports et autour de zones habitées ; ils ont longtemps été constitués par des murs construits autour de cordons de sable ou des entassements de roches ; des blocs de béton ont été insérés dans les empilements de roches quand ce matériau est devenu d’usage courant. Ces moyens lourds de défense s’avéraient cependant insuffisants pour la protection de côtes très exposées.

Fin 1946, la Marine nationale sollicite Sogreah – Société Grenobloise d'Etudes et d'Applications Hydrauliques issue du Laboratoire d’essais de Neyrpic – pour renforcer les abords de sa base navale algérienne de Mers-el-Kebir. Les essais sur maquettes montrent que des parallélépipèdes de béton pesant jusqu’à 400 T peuvent être aspirés au large par les dépressions locales créées par la houle ; ils conduisent à chanfreiner les parpaings pour mieux les ancrer dans l’enrochement.

Au vu de l’amélioration obtenue par cette solution simple, les études s’affinent et proposent des formes de blocs capables de s’enchevêtrer. Ainsi nait le tétrapode ; testé avec succès à Casablanca, il s’installe rapidement en couches superposées, sur des zones littorales du monde entier et devient si populaire que son nom passe dans le langage courant.

-----------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------

SiteUltérieurement, les simulations numériques, maintenant associées aux essais sur modèles réduits, apportent des solutions aux problèmes divers qui continuent d’être posés aux spécialistes d’ingénierie maritime ou des améliorations à celles déjà utilisées. Ainsi, en 1981, Sogreah met au point une nouvelle géométrie, l’ACCROPODE™, puis, au tournant du XXIe siècle, des modèles encore plus résistants ; en parallèle, à partir de 1996, la société propose l’ECOPODE™, accropode dont la surface est travaillée pour imiter la roche naturelle. Une seule couche de ces accropodes suffit maintenant à cuirasser des aménagements exposés à des houles parfois très agressives ou des sites qui veulent garder leur aspect naturel.

La mise en œuvre de l’invention est réalisée sur le chantier à équiper. Chaque pièce est fabriquée par assemblage de deux demi-blocs de béton préalablement coulés en coquille de métal ou de fibre de verre. Les pièces sont ensuite posées de façon à s’agripper les unes aux autres. Des filiales, Sotramer, puis Concrete layer innovations (CLI, filiale de Sogreah devenue Artelia en 2008), guident les installateurs pour la conception de l’aménagement, la fabrication des pièces et leur mise en place.

Cette invention, pur produit grenoblois, a engendré quelque 250 réalisations, disséminées sur les côtes de la plupart des continents et s’expose même sur la place d’un petit port espagnol, proche de Marbella.

 Colette Allibert

A quelques mots prés ce draft reçu le 31 Juillet 2017 est identique à la version finale publiée dans la lettre de l'APHID d' Octobre 2017-N°14.Madame Allibert m'a offert deux numéros lorsque nous nous sommes rencontés à la CCI le Vendredi 21 Décembre 2017.Un sera remis à Arnauld  Chevalier et l'autre à Max Canel. J''ai repris ce texte draft car les tentatives que j'ai faites pour insérer un scan des pages n'est pas aisé

 

Voir la page de la lettre APHID ici.

Barre vert prom haies

Sources:

Sogreah, la passion d’un métier, 2008, Robert E.; préf. Gaillard J. eds Sogreah ISBN 978-2-9531149-0-4

Le nouveau port de Cotonou. Janin B. Revue de géographie alpine, tome 52, n°4, 1964. pp. 701-712

Les archipels de l'ouest de l'océan indien face à l'érosion cotière (Mascareignes, Seychelles, Maldives). Cazes-Duvat V.. Annales de Géographie, t. 114, n°644, 2005. pp. 342-361

http://www.fntp.fr/

http://amicaledesretraitesogreah.e-monsite.com 

Documents de Arnauld Chevalier, Jean-Pierre Merlin, Claude Moinet,

 

 

Ajouter un commentaire
Code incorrect ! Essayez à nouveau

Date de dernière mise à jour : 2018-01-15