1965 la base d’Irara à Hassi Messaoud

 

ALGERIE

 

Etude de la zone résidentielle de la base d’Irara à Hassi Messaoud

 

BASE RESIDENTIELLE DE LA SN REPAL à IRARA

(espaces verts, irrigation, drainage, érosion éolienne, plantations).

1959-1965

Algeria 240 animated flag gifs

 

Page 01acouverture

 

***

Barre vert prom haies

Hassi Messaoud en 1956

Page 11 038

Lorsque l’exploitation du pétrole commence, Hassi-Messaoud compte 1 500 habitants. L’évêque de Laghouat y fait construire une chapelle, desservie par un père blanc venu de Touggourt. Douze commerçants, patente en poche, attendent de s'installer le long de la grande rocade asphaltée que l'on construit à cadence accélérée avec des moyens modernes. La liaison avec le Nord de l’Algérie s’effectue avec un Breguet deux-ponts qui se pose régulièrement chaque jour. En attendant celle-ci, par la piste, en partie goudronnée, les routiers ont amené, en un temps record, les 700 cabines alimentées qui équipent les bases des deux sociétés.

Les torchères sont visibles depuis l'oasis d'Ouargla, à 80 km plus au nord.

Tracés au cordeau, les deux « quartiers » de la ville sont distants d'une quinzaine de kilomètres. La SN REPAL (Elf), c'est la série des MD, la CFPA (Total), celle des OM. Les pétroliers de la CFPA ont baptisé leur camp Maison-Verte (depuis rebaptisé 24 février, d’après la date de nationalisation des pétroles algériens). Bien qu'ils aient démarré un an après leurs collègues de la REPAL, leur base présente un aspect fini, spectaculaire, et possède son jardin public, sa piscine, sa salle de spectacle, ses cafés, son bureau de poste, son kiosque à journaux.

À mi-chemin, le centre administratif dresse ses bâtiments, autour d'un monument historique : la margelle blanche dont le dôme servait naguère de repère aux caravaniers. Le puits est intact, mais à sec. Entre le poste de gendarmerie et la centrale électrique, la Section administrative spécialisée, installée en juillet 1957, fait office de mairie.

https://fr.wikipedia.org/wiki/Hassi_Messaoud

 

Jean Riemer  faisait partie de la première équipe de forage de la S.N. REPAL sur le site de Hassi-Messaoud en Algérie. Le forage du puits fut commencé le 12 janvier 1956. Le grès productif fut atteint le 15 juin 1956 à une profondeur de 3330 mètres. Le premier test de production fut effectué le 20 juillet 1956.

Le 15 juin ou 20 juillet 1956 à 15 heures sur le camp MD1 (MD pour Messaoud), Jean Riemer a fait jaillir pour la première fois du pétrole à Hassi-Messaoud1.

Cette découverte soudaine et non préparée a donné lieu à un embrasement immédiat et à une explosion qui a laissé le technicien atrocement brûlé et moribond.

Barre vert prom haies

 

Clic sur SAHARA ci dessous pour voir l'album photo

Page 03 sahara

***

Les photos sont de JM Allard -Claude Collet-Albert Lagaye & Treyve

Page 31 058

Fin de l'introduction

Mardi 2 Janvier 2017

***

Les photos sont ici

Elles peuvent se lire en cliquant à droite ou à gauche

 

Ajouter un commentaire

Date de dernière mise à jour : 2018-03-07