Hommage à Pierre LAUROZ 2011

Hommage à Pierre LAUROZ

---------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------

plz.jpeg Il faisait face, depuis de nombreuses années, à une vie au ralenti suite à un accident vasculaire cérébral.

Et cette vie plus que calme était à l’opposé de ce que fut sa vie professionnelle que je vais tenter de rappeler en quelques lignes.

Tout a commencé chez Neyrpic Afrique au début des années 60 où il mettait en valeur ses qualités techniques dans le domaine du matériel hydromécanique.
Son passage chez Sogréah s’est accompagné d’une présence forte en Corée du Sud où il a été en particulier Ingénieur résident sur le chantier des écluses maritimes d’Inchon (début des années 70).
Je l’ai rencontré la première fois en Libye en 1975 où il tentait seul de résoudre les problèmes du réseau de distribution de kérosène de l’aéroport de Tripoli. Cela a été le début d’une très longue collaboration sur des projets variés sur tous les continents et la révélation de son savoir- faire commercial s’appuyant sur de solides bases techniques.
Nous nous sommes retrouvés ainsi en Irak dans les années 80 où Pierre intervenait en particulier pour les aspects de négociation puis le traitement des aspects contractuels et financiers sur les projets de Kifil-Shinafiya et de New Hindiya sur l’Euphrate.

C’est aussi pendant dans la fin des années 80 que Pierre fit ses premières missions au Lésotho, d’abord pour des projets de mini-centrales, puis ensuite pour le très gros projet du « Lésotho Highlands Water Supply » comprenant en particulier le barrage de Katsé (180m) et plus de 50 km de tunnels de transfert du Lésotho vers l’Afrique du Sud. Ce projet a mobilisé son énergie pendant toutes les années 90 car il était non seulement le leader du projet pour Sogréah, mais également pour le consortium de bureaux d’études comprenant 3 bureaux européens et six bureaux sud-africains.

Ce projet était pratiquement achevé quand la maladie l’a frappé et l’a obligé à arrêter brutalement toute activité.

Que ce soit au bureau ou lors des missions à l’étranger, il était très agréable de travailler avec Pierre, brillant technicien et « commercial » hors pair. Tout cela agrémenté d’une humeur toujours égale et d’un humour piquant. Bref, Pierre ne laissait pas indiférent….et il nous manque.

Dominique Cochet

***

1-lesotho-highlands-water-project.jpg

***

350px-katse-dam.jpg

Coup d’œil à ce gigantesque projet-Lesotho Highlands Water Supply

Anecdote

Pierre fait partie de ces nombreux collègues que j’ai croisés sans travailler longuement avec eux. J’avais cependant toujours plaisir à discuter avec lui et les quelques petites occasions de travailler ensemble ont toujours été agréables.

La dernière fois c’était à Kampala où il m’avait trainé en 1989 pour monter un de ces fabuleux projets dont il avait le secret. Je ne me souviens pas du projet, si ce n’est qu’il voulait que je sois là mais qu’il ne souhaitait pas tout me dire. Le secret du projet a été bien gardé, puisque je ne me souviens que des trois ou quatre jours de farniente passés à l’hôtel Sheraton en compagnie de Max Cohen et de son amie et absolument pas de la raison qui nous avait emmenés là-bas.

JF Viguié

Les obsèques de Pierre LAUROZ ont eu lieu samedi 10 décembre 2011 à 14h30 à la Chapelle de l’hôpital de la Tronche.

 Posté par amicaleretraitessogreah le 17 janvier 2012

 2 Commentaires

Envoyé le 29/04/2012 à 7 h 33 min

 Merci beaucoup, pour avoir rendu cet hommage à mon papa ainsi que pour toutes ces anecdotes !Je suis fière et emue de lire tout cela (même si je ne doutais pas une seconde d’avoir un papa hors du commun !!).Je me permets de rajouter qu’il était également un père constamment soucieux de sa famille, qu’on respectait et auquel chacune de nous savons ce qu’on lui doit…

 À nous aussi, il nous manque

 Ingrid Lauroz

Barre vert prom haies

Envoyé le 17/01/2012 à 15 h 13 min

 C’est avec beaucoup de peine que nous avons appris le décès de P.LAUROZ.A la fin de sa carrière Pierre faisait partie du Sce Génie Civil, délégué de la Zone Sud Afrique; tous ceux qui l’ont côtoyé garderont de lui le souvenir d’un très bon camarade de travail,de grande qualité professionnelle , non dépourvu d’humour ni d’idées bio (il a été un des animateurs de l’ancienne section bio du C.E.)

Jean Claude Pellet

Barre vert prom haies

Pierre fut un pionnier de la diffusion des produits bio dans les années 70.

A Grenoble avec Pierre Baillargeat et Pierre Juge il fut un des premiers à militer et faire connaitre les produits biologiques. Après avoir assuré la distribution de ces produits dans un garage situé dans les bureaux que nous occupions à la CIPRA dans les années 70 (près Grand place),un local spécifique pour la vente des produits bio a été alloué à la section Bio dans le bâtiment du Ce lorsque Sogreah a emménagé sur la zone des Granges en 1976.La disitribution de ces produits cessa lorsque des magasins spécialisés ont rattrapé le train en marche (la Vie Claire etc…).Trente cinq ans après ces militants de la première heure, les produits bio sont plus que jamais d’actualité.

C Moinet

Transféré sur Page Hommage le 4 Février 2018 CM

Ajouter un commentaire
Code incorrect ! Essayez à nouveau

Date de dernière mise à jour : 2018-02-04