Hommage à Roger Licitri

 

Hommage à Roger Licitri

 

L'Amicale vient d'apprendre avec beaucoup de peine Licitri Roger S7301832le décès de Roger LICITRI survenu à l'age de 88 ans. Roger est né le 17 Octobre 1928 à Tunis.

Hydrologue à SOGREAH, il a effectué de nombreuses missions à l'étranger: en Tunisie, au SES d'Alger, en Iran, en Libye ...Par la suite, il a intégré l'Agence France ce qui lui a permis de consacrer une partie de son temps au syndicalisme; il a notamment exercé un ou deux mandats de Secrétaire du C.E.qui ont marqué une époque à Sogreah.C'était un collègue compétent, sympathique et dévoué, très apprécié par tous ceux qui ont travaillé avec lui.Après son départ en retraite, il a tout de suite adhéré à l'Amicale, où il a pris une part active comme participant mais aussi et surtout comme administrateur et organisateur.

Ses obsèques ont eu lieu le mardi 3 mai à 9 h à l'église St Pierre du Rondeau.

A son épouse et à ses enfants; L'Amicale adresse ses sincères et amicales condoléances.

JCP

L'amicale a reçu plusieurs messages des collègues avec qui Roger a travaillé.

La cérémonie fut célébrée par le Père François Blanc.Ses enfants et petits enfants ont lu des textes émouvants sur leur père et grand père.

Barre vert prom haies

Olivier Cayla

 

Roger Licitri était ingénieur hydrologue à SOGREAH. Comme  bien d’autres collègues il a travaillé au bureau de la COTHA en Tunisie avant de rejoindre le siège de Sogreah à Grenoble.

03 cotha logo 1954

Au début des années soixante il a participé aux études d’aménagements agricoles dirigées par Dominique Normand en Algérie pour des projets d’irrigation et des aménagements de barrages collinaires.

C’est à cette époque qu’il a mis  au point une formule pluviométrique novatrice (pluie de durée t / pluie en 24 heures = t/24 à la puissance 0,4), dite formule de Licitri.Hélas, cette formule a été oubliée au profit de celle de Monsieur Montana qui est quasi identique !

On s’est retrouvé ensuite en Iran, puis en Libye où il s’exerçait à faire tourner les tables. On jouait à la pétanque, avec les coloquintes du désert, en compagnie entre autres de Jean Claude Le Floch, d’Albert  Calo et de moi-même qui était son élève hydrologue.

C’est en France, sur les rivières du Morvan qu’il a appris à son jeune élève les mystères de la « crue géologique » visible de par la forme du lit majeur et l’enquête sur les crues passées à partir des marques gravées sur les ponts et les vieux lavoirs.

Mais sa deuxième passion était l’aide et le soutien à ses frères humains. Syndicaliste, élu Délégué du personnel et Secrétaire  du Comité d’entreprise, on pouvait toujours trouver son perpétuel sourire amical en cas de besoin.

C’est lui aussi qui a appris à son élève que l’on pouvait arrêter de fumer tout simplement en n’allumant pas la cigarette suivante…Licitri était un grand homme, et je suis très avare de ce compliment.

Olivier Cayla 1er Mai 2016

1977 libye 1977 calo lefloch licitri cayla

Libye

Albert Calo-Jean Claude Le Floch-Roger Licitri-Olivier Cayla

Equipe cotha cordier jolly licitri tripoli fevrier 1955Equipe Cotha à Tripoli Février 1955-Cordier-Roger Licitri-Jean Jolly

Envoi de la famille de Roger 17 Mai 2016

Jean coeur bizot et roger licitri au maghrebJacques Coeur Bizot et Roger Licitri au Maghreb

 Envoi de la famille de Roger 17 mai 2016

 

Sauvegarde des oasis

Culture irriguée en Libye

****

 Jean Yves Hertu

Je viens d’apprendre avec beaucoup de tristesse le départ de notre ami  Roger.

Roger a été un des premiers ‘’ Grenoblois’’ que j’ai rencontrés lors de mes premières armes à l’agence d’Alger où j’ai travaillé avec lui quelques semaines sur les aires d’irrigation: statistiques météo, cartes pluviométriques etc…C’était en 1968/69

Tout cela, dans une ambiance de bonne humeur, de gentillesse et avec un savoir-faire technique de haute volée  qui pour un débutant étaient d’une richesse incomparable. 

Puis nous nous sommes retrouvés en Libye dans les années 1973-1975 .Roger observait le ciel et parcourait les wadi pour mesurer les rares mais oh combien tumultueuses crues des oueds. Moi, je sillonnais le désert à la recherche de nouvelles terres à irriguer. En Libye nous avons travaillé avec le GEFLI .

Par la suite, les couloirs de SOGREAH, les réunions du CE et des syndicats nous ont permis de nous retrouver souvent certes! dans la contradiction  mais, toujours dans la gentillesse et dans la richesse de l’échange.

Un jour, ce fut l’heure de la retraite pour Roger. Moi, il me restait encore beaucoup d’années à faire c’est pourquoi  nous ne nous sommes plus beaucoup vus. Roger passait aux Granges saluer les anciens et moi j’étais souvent en mission à l’export.

Il y avait par contre des lieux où l’on se croisait avec Roger et nos épouses, c’était les brocantes de la région Grenobloise où chacun cherchait le trésor du jour. Alors là aussi, c’était un grand plaisir d’échanger les infos, les petites nouvelles des enfants et autres papotages.

Je ne pourrai pas être avec vous, mardi 3 mai, à St Pierre ayant un rendez- vous de longue date que je ne peux remettre. Je te demande de faire passer ce petit message à son épouse et sa famille.

Jean Yvesalger.jpg

La baie d'Alger

****

Jacques Decroux

Message de Jacques Decroux-Je suis triste de ne pouvoir accompagner mon ancien collègue mardi matin. Etant de garde de mes petits-enfants à Provins.

Je suis très attristé par cette nouvelle, car j'avais beaucoup d'admiration pour Roger.Il m'avait accueilli au Service Hydrologie en 1972 et il était entouré à l'époque de René Raymond, Jean Michel Dujardin, Pierre Baillargeat, Lucien Conti.A Taïf,en Arabie, nous avons travaillé ensemble sur l'installation de stations météo et sur les pratiques du jaugeage. Il m'a bien formé au métier d'hydrologue de terrain.

Petite anecdote, ses proches l'appelaient Roland, et l'état civil Roger parce que lors de sa naissance, ses parents voulaient l'appeler Roland et Roger en deuxième prénom. A la Mairie c’est l’inverse qui a été fait.

Toutes mes condoléances à son épouse et à ses enfants.

Jacques Decroux

****

Avec Roger au Mozambique

Je me souviens en particulier du militant CFDT et de nos réunions avec Claude Kauffmann et Pierre Juge.

En Mai 1981 nous avons fait une mission ensemble au Mozambique avec JC Reverdy. Tous les soirs on prenait l'avion pour aller dormir sur l'île d'Inhaca au large de Maputo. L'hôtel Polana que nous occupions avait été réquisitionné pour la visite de Fidel Castro je crois. On atterrissait sur une piste bordée de torches qui délimitait la piste....

Un jour le pilote bricolait les commandes et nous annonce que l'on devait revenir à Maputo car il y avait une manette qui ne fonctionnait plus...

On est en effet revenu à Maputo et on a pris un autre avion.

C Moinet

Carte inhaca island

Ile palmiers

Ile Inhaca

2 ile inhaca

 

1981 roger licitri mozambique 227

Roger surveille le passage d'une rivière avec la Land Rover

***

1981 inhaca mozambique remorque 122

Transfert en tracteur à l'arrivée de l'avion à Inhaca

Jean Claude Reverdy et C Moinet sur les chaises dans la remorque.Roger prend la photo

Lourenço Marques

L’Hôtel Polana fut construit vers 1920 sur les plans de l’architecte anglais Sir Herbert Baker. On l’appelait « La grande dame de l’Afrique ».

En 1981 nous étions peu nombreux dans l’immense salle du restaurant où un vieux pianiste Portugais jouait des musiques des années trente.

Le restaurant ouvrait chaque jour à une heure bien précise. Une cinquantaine de serveurs attendait et au signal du chef de rang on pouvait aller s’asseoir.

La terrasse et les magnifiques jardins du Polana où nous nous prmenions le soir  nous plongeaient dans une atmosphère des années trente.

On pouvait  imaginer sans peine les colons portugais , vêtus de lin grège, se réunissant tous les soirs à 18 heures tapantes pour siroter un porto confortablement installés dans des fauteuils de rotin.

 

1 hotel polana

Hôtel Polana Maputo

***

L'Hôtel Polana construit en 1920

 

***

Cul de lampe 4

Annonce

Son épouse Raymonde, ses enfants Christiane, Josiane et Bernard et leurs conjoints, ses dix petits-enfants et treize arrière-petits-enfants; parents et amis, vous font part du décès de Monsieur Roger LICITRI survenu dans sa 88e année.

Les obsèques auront lieu le mardi 3 mai 2016 à neuf heures en l'église Saint-Pierre du Rondeau à Grenoble, suivies de la crémation dans l'intimité.
Condoléances sur registres.

http://www.libramemoria.com/avis/le-dauphine/isere/2016/04/30/avis-roger-licitri?Page=1

Eglise p1050736

Eglise Saint-Pierre du Rondeau

 

***

Ajouter un commentaire
Code incorrect ! Essayez à nouveau

Date de dernière mise à jour : 2016-11-05