Hommage à Paul Barrière

 

Hommage à Paul Barrière

 

 

1988 koweit barriere paul portrait

Paul Barrière est né le 18 janvier 1936 à Messeix (Puy de Dôme).

Messeix est situé à la limite de la Corrèze. Le village de sa famille est Saint Paul (près de Limoges).

Elève brillant dès l’école primaire, Paul Barrière a quitté son Limousin de cœur pour intégrer un prestigieux lycée parisien. Formé à l’Ecole Nationale Supérieure de Géologie (ENSG) de Nancy, passionné par la technique associée à la géologie appliquée, il s’est toujours impliqué autant sur le terrain que dans la recherches de solutions d’aménagement, avec parfois des approches théoriques innovantes (barrage souterrains, drainage par pompage et recyclage de l’eau pour éviter les pertes,….).

Il a réalisé des études de très haute qualité dans plusieurs domaines d’activité. Ces rapports étaient toujours rédigés dans un style alerte, agréable à lire, sans fioriture, et avec des conclusions toujours pertinentes.

Paul a  commencé sa carrière comme géologue-géophysicien à la Compagnie Générale de Géophysique (CGG). C’est dans le cadre d’une campagne de prospections géophysiques dans la plaine d’ESFAHAN en IRAN que Paul BARRIERE a découvert SOGREAH. Le directeur de l’Agence SOGREAH de TEHERAN,  séduit par ses qualités et ses compétences, lui a proposé de rejoindre notre société.

Il est entré au service hydrogéologie dirigé alors par Mr François BAZIN. Il a participé à différentes études, mais uniquement hors de France, spécialement dans des régions désertiques ou semi-désertiques (Arabie, Yémen, Libye…..). Le désert l’a toujours attiré. Il y trouvait probablement un peu de mystère, qui correspondait à son personnage. Il apparaissait  en effet comme assez mystérieux, peu disert sur sa personne, gardant une élégante distance avec son interlocuteur.

Mes premiers  contacts avec Paul BARRIERE se sont déroulés en Libye en 1972, dans le cadre du GEFLI. (Groupement d'Etude Français en Libye) Il dirigeait alors l’équipe pluridisciplinaire chargée de l’inventaire des ressources en eau, en sols et des capacités humaines pour le développement hydroagricole de la région de SIRTE, sur une surface d’environ 50 000 km².

Il m’a dirigé sur le terrain et a participé à ma formation d’ hydrogéologue, avec le Dr Pierre JOUHET, Marcel CLERE, les hydrologues Bernard MOUGIN, Raymond RENE et d’autres techniciens des nombreuses sociétés qui composaient le GEFLI…. Malgré mon jeune âge et ma faible expérience, il m’a fait confiance pour la supervision des travaux de reconnaissance par forage des aquifères profonds(jusqu’à plus de 1000 m). J’ai ainsi apprécié ses qualités humaines et sa capacité à transmettre son savoir, toujours avec beaucoup de gentillesse et de modestie. Ses qualités humaines se manifestaient par des actes discrets mais efficaces, comme par exemple ses actions pour éviter le départ de techniciens qui étaient inscrits sur la liste des licenciés comme ce fut le cas en 1971 notamment lorsque la société a du faire face à des périodes difficiles.

En 1973 et 1975, Paul a dirigé l’étude de la nappe phréatique de la plaine d’ESFAHAN en IRAN. Cette période de travail avec Paul BARRIERE a été pour moi riche en enseignements techniques, et valorisante sur le plan humain. Elle était complétée par une découverte d’un pays au passé glorieux. Pendant les périodes de congés nos deux familles se retrouvaient pour des balades touristiques.

Sa curiosité nous a parfois amené dans des secteurs à la limite du danger : comme par exemple au milieu d’une sebkha au sud-est de MISSOURATA en LIBYE. La nappe phréatique en relation avec la sebkha est alimentée en eau de mer à travers un cordon de sable. Paul BARRIERE  souhaitait reconnaitre des sources qui avaient été identifiées sur les photos aériennes. La faible portance des sols a failli nous conduire à abandonner la voiture. Dans cette  hypothèse, il nous restait quelques dizaines de km à parcourir à pied dans un terrain marécageux et salé, où nos pieds s’enfonçaient dans la saumure comme dans de la neige fraîche, tout cela sous un soleil de plomb et une température de l’air supérieure à 40 °C…. Ce souvenir a nourri quelques cauchemars. Grace à son doigté de bon pilote, il a su conduire notre 4x4 avec finesse et retrouver "la civilisation". Il est toujours resté d’un grand calme.

La prospection qu’il a dirigée pour CGG à ESFAHAN a conduit à un rapport d’une belle qualité. Les cartes, coloriées à la main, présentaient avec une grande précision, les zones marquées par un sous-sol fortement gypseux. Ce rapport CGG, avait probablement été "oublié" dans quelques armoires, lors du projet de tracé des canaux d’irrigation…..

Après le départ de François BAZIN, Paul BARRIERE a dirigé le service hydrogéologie, de 1976 à 1981. Il a alors démontré ses qualités de commercial, redoutablement efficace, aussi bien pour les hydrogéologues que pour les autres métiers de SOGREAH. Par exemple, c’est lui qui a amené le service adduction (dirigé par G CLEMENT) sur de gros projets en Arabie, au YEMEN,….. Puis il s’est orienté vers la géologie du génie civil.

Paul a terminé sa carrière professionnelle comme Ingénieur Conseil auprès du Ministère de l’eau et de l’agriculture à OMAN. De ces années de conseils, avec l’aide de Robert HUBER, il est ressorti de nombreux projets de barrages à buts multiples (protection contre les crues, réalisation de retenues, récupération des eaux et infiltration pour la recharge des nappes souterraines et exploitation raisonnable des nappes).

Ces projets sont en cours de réalisation depuis une vingtaine d’année sous la direction de SOGREAH. Pierre-Yves MOULLARD, ancien de l’équipe du service hydrogéologique, que Paul Barrière avait fait embauché, assure la direction des chantiers.

Paul Jardin 5 Mars 2017

Kirkuk

Comme beaucoup de ses collègues Paul Barrière travaillait sur le chantier de Kirkouk.

Marie sa fille se souvient de cette époque et écrit :

« L’anecdote que mon père nous a racontée qui m’a le plus marquée est la suivante - il nous l’a narrée des années plus tard .Lorsque cela s’est passé,  nous n’en savions rien, je pense qu’il ne voulait pas nous inquiéter, ma mère, mon frère et moi.

Il allait à Kirkouk en Irak en pleine guerre Iran -Irak. Il n’y avait alors plus de vols pour l’Irak. Il prenait donc un vol pour Damas et terminait son voyage en taxi de Damas à Kirkouk. (1000 Km).

Tout au long de la route , il croisait des taxis qui transportaient des familles qui ramenaient sur le toit des voitures leurs proches décédés à Damas. Il disait que les avions de guerre passaient au- dessus de Kirkouk dans un terrible fracas. »

Elle se rappelle aussi un séjour à Esfahan en Iran en 1973 1974. «Nous allions au parc Farha Dibah à Esfahan .On faisait du patin à roulettes avec les enfants de Paul et Françoise Jardin. »

Il a fait énormément de recherches sur l’histoire de sa famille, sur la transmission du patrimoine et il est remonté dans son arbre généalogique jusqu’au XVIIIème siècle. Toute sa famille venait du village de Saint Paul ou des environs immédiats, sauf un aïeul qui venait de la Charente.

000

St paul d eyjeaux

Saint Paul d'Eyjeaux-Haute Vienne-Avenue du Midi

St paul d eyjeaux cascade du moulin pierrette

Saint Paul d'Eyjeaux Cascade du Moulin Pierrette

1970 bureau sogreah 23 dec 1970 fleury barriere pelissie es

Jean Marie Fleury-Paul Barrière-Antoine Pelissié du Rausas-1970

Bureaux de Sogreah Ancienne usine Neyrpic dans la quartier de la Croix Rouge à Saint Martin d'Hères (Actuellement Mairie de Saint Martin d'Hères)Photo archives Décembre 1970 - CMT

Paul Barrière était de Pierre Buffière (87) si je me souviens bien  et il avait toujours un petit mot en patois pour moi lorsqu’on se croisait car il savait que j’étais du nord de la Dordogne et on se comprenait.

Bernard MAZAUDOU

000

Souvenirs de C Moinet en mission avec Paul Barrière

Lors d'une mission dans l'ile de la grande Comore en Janvier 1987 Paul m'expliqua les étapes de la formation des sols.

Carte grande comore

Nous étions allés sur une coulée de lave du Volcan Karthala et il me montrait les mousses qui commençaient à proliférer sur la lave.Nous sommes allés aussi à la ferme de Sanghani qui avait été aménagée par les mercenaires de Bob Denard.Pour recueillir l'eau de pluie la cuvette du volcan avait été bétonnée par les mercenaires de façon à former un impluvium étanche.Cet aménagement n'a pas été un succès car l'eau accumulée s'évaporait rapidement avec la grande chaleur qui régnait dans cette île de l'océan indien.Au Novotel où nous habitions on croisait chaque soir les mercenaires armés qui venaient siroter une bière.La vidéo qui retrace cette époque tumultueuse que l'île à connu comporte beaucoup d'endroits que nous avons traversés.

Anjouan moheli comore map

Lors de notre séjour au Burundi en 1987 nous avons beaucoup circulé en Land Rover pour vister les villages qui souffraient d'un manque d'eau potable.Il y eut deux études successives.

"Etude de la faisabilité de 40 réseaux d'adduction d'eau en milieu rural. Sélection des villages priori­taires. Analyse économique et financière des aménagements proposés."

"Etude tarifaire et institutionnelle du secteur eau potable et assainissement. Evaluation d'un programme d'équipement et établissement des plans de financement pour chaque secteur."

Nous logions dans la maison de Jean Michel Reynaud qui était le VSN en poste à Bujumbura en 1986 et 1987.

A Koweit,en Avril 1988 nous étions installés dans le grand Hôtel Hilton. Un soir, on entendait au loin les tirs des canons Irakiens qui faisaient trembler les murs de l’hôtel.Les forces irakiennes repoussaient les troupes iraniennes au-delà du Chatt el Arab.qui constitue la frontière entre l'Irak et l'Iran.

Inquiet de cette situation j’ai téléphoné à Paul Barrière qui occupait une chambre au 7ème étage de l'Hôtel Hilton. Je lui ai demandé ce que nous devions faire….Il me rassura. « Fao est à 80 km et on ne risque rien. Tu peux dormir tranquille. »

C Moinet

1988 koweit barriere paul

Paul Barrière au Koweit en Avril 1988

1988 koweit barriere groupe claude

Paul Barrière Georges Clement Albert Command Maurice Bolze Claude Moinet Jean Philippe Delorme Achille Lepoutre au Koweit en Avril 1988

Culdelampe22

Avis de décès de Monsieur Paul BARRIERE

Mme Pierrette Barrière son épouse, Marie et William Cichocki et leurs filles, François Barrière et son fils ont la tristesse de vous faire part du décès de Monsieur Paul BARRIERE survenu à l'âge de 81 ans.Un recueillement civil aura lieu le mercredi 1er mars 2017 à quinze heures en la salle de cérémonie du centre funéraire à La Tronche, suivi de la crémation dans l'intimité.Pas de plaques, fleurs coupées uniquement.

La famille remercie par avance toutes les personnes qui prendront part à sa peine.

http://www.libramemoria.com/avis/le-dauphine-libere/isere/2017/02/26/avis-paul-barriere


Page Publié le 9 Mars 2017

Sources des lines publiés dans cette page

Groupement d'Etude Français en Libye

https://tel.archives-ouvertes.fr/tel-00781710/

Le sultan blanc

https://www.youtube.com/watch?v=AIJjrUTVmCA

Culdelampe2 300x54

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

(Premier brouillon de texte provisoire à compléter, corriger et améliorer).

Ajouter un commentaire
Code incorrect ! Essayez à nouveau

Date de dernière mise à jour : 2017-07-15